Profil Tibo


Parrainé par À déterminer

Tibo


Terrebonne

Parrainé par Nom de l’entreprise

Oeuvre - Tibo - Promenade dans la neige

Promenade dans la neige

Oeuvre - Tibo - Rendez-vous

Rendez-vous

Oeuvre - Tibo - Et puis après

Et puis après

Oeuvre - Tibo - La boule

La boule

Biographie

Je suis née à Québec en 1959. Durant mes études secondaires, je découvre la peinture et la danse et fais la rencontre de l’artiste peintre Marcel Bellerive, je fus une de ses élèves. J’étudie l’administration (management) à l’École Nationale d’Administration Publique et y obtiens une maîtrise. J’ai été gestionnaire dans le réseau public jusqu’en 2016. Depuis, je me consacre exclusivement à la peinture. Autodidacte, je me perfectionne et personnalise ma technique. À l’heure actuelle, l’acrylique au quelle j’intègre la technique mixte, est le médium que je préfère. Je signe mes toiles Tibo.

Démarche artistique

J’aime ressasser pendant plusieurs semaines des thèmes à partir desquels mes toiles prendront vie.

Bien que mes œuvres s’imprègnent de formes et de couleurs, je reviens constamment vers le cercle, symbole de la vie, symbole féminin, mais aussi de l’éternel recommencement. Le cercle sert souvent de support à une idée, une sensation, plutôt que de réel sujet. Je me nourris d’image puisée ici et là, mais je ne les reproduis jamais.

Travaillant sur des camaïeux de couleurs portées par une gamme, d’orangés, de rouges de bleus, de gris, de kaki, je recouvre ma toile d’une couleur dominante très dense, ensuite cette sous-couche est entièrement recouverte, les teintes se fondent dans un camaïeu. À partir de là je peux commencer à peindre en ajoutant ou en soustrayant de la matière. En grattant avec les outils les plus divers, je peins tout autant qu’avec brosses et pinceaux.

Dans tous mes tableaux, je modifie volontairement les formes, ainsi, le tableau devient une réalité en soi dont l’organisation autonome est distincte du sujet dont je m’inspire. J’allonge les proportions pour donner à ces formes la force vive de leur dimension.

Je revendique, l’importance de l’imaginaire et le plaisir de la découverte. La peinture ne doit pas être simple objet de consommation et de plaisir immédiat, aussitôt consommé, aussitôt rejeté… Elle mérite mieux. Le spectateur doit faire l’effort de trouver, de créer au besoin, le chemin qui le conduit vers l’œuvre, avant d’éprouver le bonheur de vivre avec.

J’inscris ma pratique dans une tradition de recherche en peinture contemporaine, un terrain d’expérimentation fertile où l’émergence de formes nouvelles est toujours possible.

Oeuvre - Tibo - Etre à tes cotés

Etre à tes cotés