Myriam Leblanc


Myriam Leblanc


Québec

Parrainé par Nom de l’entreprise

site internet
La Grave et ses Demoiselles

La Grave et ses Demoiselles

Les inséparables

Les inséparables

Liens

Liens

Biographie

Née dans les années 90 aux Îles de la Madeleine, Myriam Leblanc vit et travaille à Québec. Elle puise son inspiration dans l’univers maritime dans lequel elle a grandi, les paysages, les maisons, les phares, les bateaux, la faune marine et aviaire, les histoires et les légendes.

Depuis une dizaine d’années, l’artiste a pris part à une quinzaine d’expositions collectives ainsi qu’une quarantaine de symposiums de peinture à travers la province.

Détentrice d’un diplôme universitaire en enseignement des arts plastiques, elle enseigne les arts dans différentes écoles primaires de la commission scolaire de la Capitale. Étudiante au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, Myriam affiche déjà une feuille de route des plus intéressantes en projets de toutes sortes et en prix et bourses reçus.

Ses œuvres sont collectionnées par des entreprises en restauration et hébergement aux Îles de la Madeleine ainsi que par des collectionneurs privés.

Démarche artistique

Je puise mon inspiration dans l’univers maritime dans lequel j’ai grandi, un archipel au milieu du Golfe Saint-Laurent nommé les Iles-de-la-Madeleine. Mes paysages s’inspirent des couleurs de cette région et je me plais à faire des navires, des bateaux de pêche, des phares ou des maisons qui se laissent bercer par le vent omniprésent. Je laisse de plus en plus de place à la liberté du mouvement lorsque j’applique les couleurs au pinceau, et les lignes contours noires se rapprochent de mes traits aux dessins : elles sont arbitraires et spontanées, comme dans mes gribouillis. Malgré les couleurs vives de mes paysages, ces œuvres reflètent des problématiques actuelles auxquelles font face les Madelinots : l’érosion, l’isolement, l’insularité, l’appréhension d’une énergie propre et durable.

Les thématiques de la faune marine ainsi que des oiseaux du Saint-Laurent m’inspirent. Sur une toile, je laisse une grande place à l’imprévu et au hasard par les taches qui se créent sur le support

Entassés comme des sardines II

Entassés comme des sardines II

Maison-mer

Maison-mer>